lundi 24 février 2014

Cronenberg ça ressemble à de la bière, mais j'aime pas ça, alors que ses films, si.























Illustrations réalisées dans le cadre d'un sujet sur le cinéma.

 Il s'agissait de représenter un portrait et l'univers d'un réalisateur au choix. Ici, donc, David Cronenberg dans ses débuts: des éléments très organiques, monstrueux, l'omniprésence de la maladie (physique et mentale), des visions, et de la solitude.

Un mec un peu bizarre, qui a fait des choses que j'ai trouvé très chouettes.

La mouche  (spoil: un film qui parle de mouche)
Crash (un film de sexe et de voitures INTÉRESSANT ou bizarre, juste)
Le festin nu (mon préféré de tous les temps)
eXistenZ (pas mon préféré mais beaucoup aiment)
rage (un genre de film de zombies)
Videodrome ( "un "a" ou un "e" à "déviant"?)



J'ai été un peu absente ces derniers temps, le travail, la galère, tout ça. Et un autre projet qui m'a pris beaucoup de temps et que je publierai ici bientôt. Un indice: c'est sur google.

dimanche 24 novembre 2013

Vie parisienne, fétichisme, drame et bikers impolis.



























































































Rendu final d'un sujet d'illu sur le thème de la tour Eiffel. Les deux contraintes étaient de bosser en noir et blanc sur la tour Eiffel, et de faire figurer au moins une tour Eiffel par planche. 

Afin de rester parfaitement dans le sujet tour Eiffel tout en faisant un truc débile sur la tour Eiffel, j'ai décidé de porter mon attention sur un biker-fan-bad boy, et son expérience toute personnelle dans le conflit millénaire (à peut près) opposant la tour Eiffel et l'arc de triomphe. 

vendredi 22 novembre 2013

Le loup est une femme pour les hommes, c'est pourtant simple.









C'est l'histoire d'une gosse, juive, en Europe pendant la seconde guerre mondiale. Elevée par de la famille proche, elle est dénoncée aux SS et envoyée dans un camp de concentration alors qu'elle n'était encore qu'une jeune enfant. Elle parvient par miracle à s'échapper en tuant l'un de ses geôliers, à la suite de quoi elle vivra pendant des mois dans les bois, à l'écart de toute vie humaine. La nature, pour une fois pas si cruelle, lui permettra de survivre dans ce milieu grâce à… Une meute de loups qui adoptera l'enfant et la protègera.

A la fin de la guerre, elle retourne parmi les siens, mène une vie normale, puis déménage aux Etats Unis. Elle y fait le récit de sa vie à des amis, puis à la propriétaire d'une maison d'édition qui voit dans son histoire un formidable sujet de roman autobiographique. La machine s'emballe. La petite gosse aux loups maintenant largement quarantenaire commence l'écriture de son livre avec l'appui d'une amie et de son éditrice. Leurs rapports se détériorent, mais toutes connaissant l'enjeu de cette publication tiennent le coup jusqu'à la sortie finale de ce qui pourrait devenir le nouveau "Anne Franck". Le succès est immédiat, une adaptation au cinéma est en cours, l'histoire traverse l'Amérique pour atterrir en Europe.

Puis la grand mère de l'enfant-loup, appelée par une lectrice très curieuse, conclura l'histoire de manière brève et immédiate. "Qu'est ce qu'elle a encore fait la Monique? Elle une, juive? Elle en a de l'imagination! C'était une bonne petite catholique.".

Fin d'une terrible imposture et d'un mensonge ayant pris d'effroyables proportions.




dimanche 27 octobre 2013

Curiosités de cabinets.

Aujourd'hui, et par honte d'avoir si peu posté ce mois ci, quelques projets non partagés sur ce blog qui datent un peu.

Les plus vieux ont deux ans et datent de ma seconde année de prépa. Certains étaient assez débiles pour justifier ce retour en arrières, les autres sont là pour la déco. (Entendre: "ils ne sont pas terribles, pas scannés, pas finis, mais j'ai eu une certaine affection pour eux à l'époque".)











Un projet vidéo-illustration en cours ayant pour thème le "design paramétrique": terme barbare qui n'a pas trouvé d'autre traduction à mes yeux que "c'est un peu le principe de l'imprimante 3D mais pas que ça". D'où la machine. Encore en travaux, la musique n'est pas encore synchro avec les images, mais l'idée restera celle ci!








Partie spéciale détournement d'objets avec de la nourriture.
 Respectivement: la bouteille de badoit-foetu, le stick de saucisson, aux boules de noel- oeuf, et la fameuse brosse spaghettis.
En bonus, la vidéo de l'évènement sur une musique disco.







video








Du rough: un autre mot barbare en com' pour dire: "mettre le plus de cliché possible dans une image pour vendre une idée à un client qui n'y connait pas forcément grand chose et qui de toute façon veut juste gagner sa croute". Ci dessous, le parfait exemple de rough destiné à la vente de riz thailandais, traduit dans la pub par "un chinois dans une rizière avec un boeuf ou un yak, bref, un truc de là bas".











Des mamies, parce que ça se passe de justifications.























Et le bonus final, parce que peu de gens ont eu la chance de le connaître et parce que les chats, ça marche toujours: petit moisi, ou strabi. 
Un chat roux, avec un strabisme divergent, de la moisissure sur les oreilles, le nez et la bouche, un petit air de crevure sur pattes et une persistante odeur de poisson.
Il était plutôt affectueux mais pas vraiment malin.

là par exemple, il s'abrite de la pluie en montant sur un arbre coupé.


là on le voit en très gros




Il a disparu il y a un an, après que ma mère lui ai mis un collier anti puce. Si vous le recroisez dans votre jardin en train de  roder, soyez gentils avec lui. 

Si personne ne le croise, c'est qu'il a été tué par le collier anti parasites, et là c'est quand même assez triste.

jeudi 17 octobre 2013

émulation artistique, chat de shrodinger et dépression post absurde.
























Dans l'objectif de perdre mes yeux et de prouver au monde entier qu'on peut s'amuser dans un bar sans boire la moindre goutte d'alcool, j'ai, mardi dernier, passé 7h à plancher en compagnie de 30 autres participants de la matinale de la littérature courte. Pour plus d'info: leur facebook qui explique un peu le déroulement de cet évènement.

7h de création pure donc, sur un thème spécifique: "c'est l'histoire d'un malentendu".

Ne craignant ni le hors sujet ni l'originalité, j'ai décidé de consacrer ma matinée à un petit gnome chétif et malchanceux, le fameux monsieur Malentendu que vous connaissez à présent aussi bien que moi. La réalisation a été un vrai calvaire. Je me suis battue contre le temps, contre l'aquarelle,  contre l'alliance redoutable du manque de sommeil et de l'humour paf-pistache, etc. Malgrès toute cette détermination, j'ai perdu la bataille, et ce qui aurait du être un nouveau manifeste du 9ème art est finalement devenu un petit tas de gribouillis informes et sursaturés. Qu'à cela ne tienne, je retenterai ma chance l'an prochain.






En attendant de travailler plus pour poster plus, un peu de musique d'ambiance pour faire peur à ses proches.

En attendant de dormir plus pour poster plus, un autre lien qui permet de se tenir informé et faire peur à ses proches.